Saison actuelle
La saison des neiges, ou saison de la nuit dans le nord du monde. La neige recouvre la terre et la nuit quasi-perpetuelle couvre le septentrion.
Mais où est passé Hauru ? Ft. Armand -

 :: Fugaces risettes :: Vestiges d'une vie passée :: RP terminés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mais où est passé Hauru ? Ft. Armand -

Invité
Invité
Sam 3 Déc - 13:34
Invité

Mais où est passé Hauru ?


Un beau matin, au coeur du Rhivarion...
Image du perso qui parle

- On va encore être en retard ! Allez ! Réveille toi !...


Le grand lézard roulé en boule lâche un râle.
Image du perso qui parle

- Hauru...


La jeune adolescente s'adosse à lui pour le pousser de toute ses forces en grognant.
Image du perso qui parle

- S'il te plaît !


Un nouveau râle s'échappe d'entre les babines de la bête qui fini par se lever pour se secouer de tout son long. La gamine surprise, tombe en arrière et se cogne brusquement le crâne. La voilà qui se frotte alors frénétiquement la tête de ses deux mains en retenant un sermon de douleur.
Une fois le mal passé, elle se relève pour dépoussiérer ses vêtements et mains sur les anches, dévisager l'animal.
Image du perso qui parle

- T'es vraiment pas sympa je t'avais dit qu'on devait se lever tôt aujourd'hui. Et puis si c'est comme ça tu n'auras pas de petit déjeuner !


Le dragon la fixe, longuement, très longuement en silence, avant de la saisir par la tête en la lui attrapant entièrement dans la gueule. La jeune fille réagit vite et l'attrape par les crocs en les poussant vers le haut pour se dégager.
Image du perso qui parle

- Hauru, lâche moi !


Avec certes, un peu de peine, l'enfant fini cependant par le faire lâcher prise. La chevelure dégoulinant de bave, elle se l'essuie comme elle peut de ses mains.
Image du perso qui parle

- Beurk, dégueu...


Et c'est ainsi que débuta une journée des plus normales dans la vie de notre chère Tehanu et de son fidèle et meilleur ami dragon.

Aujourd'hui est une journée des plus spéciales pour Tehanu. Elle doit porter un message très urgent au village voisin. Pour cela, elle a dû se lever très tôt, mais son ami Hauru lui en aura encore fait voir de toutes les couleurs... Et pour cause, elle lui en aura également fait baver la veille. Œil pour œil, dent pour dent se défendra t-elle !

Une fois sa toilette faite et Hauru ayant fini de manger, elle enfile ses vêtements et pieds nus comme à son habitude, court en direction des bois avec son ami. Arrivés au village attendant le message, elle le livre au chef et se fait sermonner. Encore... Il faut dire que pour une messagère elle n'a jamais été très ponctuelle...
C'est ainsi que sur le chemin du retour, elle se dispute avec son ami qui l'aura mise en retard et que dans un élan de fierté surdimensionnée, celui-ci prend son envol à travers la cime des arbres pour disparaître sous ses yeux. S'en voulant d'avoir été aussi dure avec lui, elle passe le restant de sa matinée à le chercher. Guère inquiète cependant, car elle ne connaît personne sur ces terres, d'assez fou pour vouloir le défier...
Les heures passent et toujours aucune trace du dragon. Arrivée sur un petit chemin de terre, Tehanu se remet à l'appeler.

Image du perso qui parle

- Hauru, je suis désolée, reviens ! ...


La voix de l'adolescente fait écho à travers la forêt mais aucune réponse, pas un râle, ne lui parviennent. Continuant son avancée, elle fini par apercevoir une silhouette au loin.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 8 Déc - 17:06
Invité
Rhivarion, ses étendues végétales, sa chlorophylle, ses chants d'oiseau, son air pur, ses...dragons ? Ce n'était pourtant pas une chose qu'on voyait régulièrement, surtout en liberté et à la vue de tout le monde. Armand avait réussi à trouver un moyen de transport pour aller à Rhivarion, mais il s'arrêtait au dernier chemin. Le jeune homme était donc contraint de marcher dans la nature sauvage afin de rejoindre le village le plus proche. Cependant si on lui avait dit que la nature régnait en maître dans toute la région, on ne lui avait rien dit sur les dragons qu'il pourrait rencontrer. D'un pelage blanc du plus bel effet, l'animal s'envolait toujours plus loin, sans doute était-il pressé de rejoindre sa famille, ou quelque chose comme ça.

Chaque pas qui l'avançait dans la forêt faisait craquer branches et fruits secs sous ses pieds. Armand n'avait aucune idée si il y avait des animaux féroces, mais il s'était préparé à ce genre d'éventualités. Il avait justement pris quelques leçons d'escrime et avait reçu une épée gratuite pour avoir réussi la formation. Dans ce genre de situations on pourrait dire qu'il avait raté quelques leçons, mais ce n'était pas le genre de choses à prendre à la légère, ça pouvait décider de sa vie dans les cas les plus graves. Heureusement ce dragon n'avait pas l'air hostile, il ne l'avait même pas calculé dans sa trajectoire aérienne, sans doute passait-il inaperçu.

Son sac noué autour de son cou, il avançait confiant en espérant être bien accueilli par les habitants. On pouvait croire que des habitants vivant dans une cité bordée de verdure pourraient se montrer très amicaux, mais il ne fallait pas se fier aux apparences. Après tout chacun était libre de vivre selon ses propres principes, Armand n'avait pas un coeur de pierre, contrairement à ce qu'on imaginerait des habitants de Ke'elawyr, il ne buvait pas des soupes de caillou et ne se battait pas avec des marteaux de pierre.

En descendant l'orée de la forêt, il arriva de nouveau dans une autre partie. Lui il ne connaissait pas grand chose aux environs et n'avait pas trouvé de repères, il avait juste suivi la direction qu'indiquait le conducteur à partir de quand l'embarcation s'était arrêtée. Malgré tout il rejoint quand même un chemin de terre peu avant d'arriver à...ce qui pouvait ressembler à un endroit rassemblant beaucoup d'autochtones qu'on pouvait appeler ville dans d'autres régions, histoire de pouvoir rejoindre la civilisation sans trop passer pour un intrus bien que ce soit le cas en tant qu'étranger.

C'est alors qu'il entendit une jeune femme crier un mot étrange en direction plus ou moins en face d'elle dans un certain rayon. Il n'avait aucune idée de ce que c'était, les possibilités étaient infinies, surtout si il ne connaissait rien à Rhivarion et son coeur de verdure, géographiquement parlant. Peut-être que les habitants de la région avaient une coutume qui les faisait crier un nom caractéristique dans les airs en espérant que quelque chose se passe. L'ennui était qu'en tant que viridienne avérée, il y avait de grandes chances pour qu'elle le prenne pour un intrus et qu'elle l'attaque, mais il n'avait pas l'intention de prendre les armes pour autant. Il savait bien que c'était un peuple qui avait mal vécu certains événements, et il n'était pas fou au point de se dévoiler platéen. Toutefois, dans le doute où elle aurait besoin d'une quelconque aide, et par courtoisie humaine, il avant envie de prendre le risque. Après tout il n'avait nullement envie de se battre, et son côté jeune lui donnait espoir qu'elle ne l'agresse pas, même si les chances étaient minces. Il s'approcha alors d'elle sur le côté, curieux de savoir ce qu'il lui arrivait pour qu'elle crie son désespoir vers le ciel. Malgré tout il ne pouvait s'empêcher de porter la main à la garde de son épée, des fois qu'elle aurait une réaction violente, mais le fourreau devrait suffire à se protéger si c'était le cas. Il espérait tout de même que sa réaction ne soit pas trop impulsive, il n'était ni dangereux ni irrespectueux des environs.


-Bien le bonjour, mademoiselle. Puis-je connaître la raison de vos cris répétés ? Est-ce une façon de rendre hommage à vos divinités ?
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mais Ou est Passé Mika ????
» Mais où est passé l'Admin ?
» Mais où est passé l'anneau que j'avais au-dessus de la tête ? [Raphaël] Terminée ♥
» Vive la lumière du soleil ! Et... Mais elle est passée où ?
» Mais où est passé Wiggum ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Osa'alia :: Fugaces risettes :: Vestiges d'une vie passée :: RP terminés-
Sauter vers: