Saison actuelle
La saison des neiges, ou saison de la nuit dans le nord du monde. La neige recouvre la terre et la nuit quasi-perpetuelle couvre le septentrion.
Aishwarya Maharashtra | I wish more colors to illuminate the night

 :: Les petits papiers :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aishwarya Maharashtra | I wish more colors to illuminate the night

avatar
Aishwarya Maharashtra
Pater familias
Messages : 19
Date d'inscription : 19/12/2016
Localisation : Eḍāri ; Væli
Profession : Marchande assermentée de la Caste Dorée
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Déc - 5:37
prénom ; Aishwarya
nom ; Maharashtra
âge ; 36 ans
région d'origine ; Le désert de Væli, Eḍāri
localisation actuelle ; Eḍāri
emploi/statut ; Marchande assermentée de la Caste Dorée
orientation sexuelle ; Pansexuelle
situation amoureuse ; Mariée
familier ; Paon bleu mâle, ne possédant aucun patronyme. Dont le seul but est de parader sa longue traîne dans le jardin et la maison.
sang pur/sang mêlé ; Sang pur, héritage Altarri d'une vision plus précise. Qui permet, en comparaison à des yeux normaux, de voir à même distance un objet plus petit et de distinguer plus facilement l'environnement dans le noir.
pseudo ; Lieutx
âge ; 23 ans
autres forums ; Aucun
ce que t'aimes dans la vie ; Le cinéma et les séries, les livres, l'histoire, le tricot, les chats, le design, les Paris-Brest...
personnage sur l'avatar ; OC de Phobs
code du forum ;
une parole pour finir ; J'ai des chansons Bollywoodienne plein la tête. De véritables vers d'oreille, qui amène la bonne humeur.
Et pardon encore Fyra pour la myriade de questions que j'ai pu te poser et que je poserais encore !
taille ; Une stature arrivant à peine au un mètre soixante-dix, souliers au pieds compris.
poids ; En constant changement, au fil de ses grossesses, mais qui tend vers soixante kilos.
morphologie générale ; Un buste épaissi par une poitrine qui c'est développer pour l'allaitement, et des hanches élargies par l'enfantement, marquant sa taille.
cheveux ; Une masse importante brune tendant vers le noir. Bouclant sur toute la longueur, pour arriver jusqu'à son fessier lorsqu'ils sont tressés.
yeux ; En amande, d'un marron très sombre, donnant l'impression de refléter la lumière.
voix ; Chaude et chantante grâce à son accent Vælien.
odeur ; Changeante à l'heure de la nuit, tantôt sucrée, tantôt épicée. Sa peau prend facilement les odeurs qui l'entoure.
style vestimentaire ; Coquette au possible, elle arbore toutes sortes de couleurs vives et douces pour s'habiller, des accessoires de toute sorte. La commerçante s'agit avec les années préférant arborer des pièces de très bonnes manufactures plutôt qu'une floraison de bijoux et accessoires.
signes particuliers ; Une partie de ses phalanges, ainsi que ses paumes de mains et voûte plantaire sont souvent colorée de vermillon, ou d'ocre voir encore de teinte dorée.

C’est le périple d’un marin perdu en mer, seul sur son navire face à un océan secret. Balloter par des flots sombres, l’écume s’abat sur la sentine et les caliornes entonnent un air funèbre. Le matelot prie pour trouver la terre dans cette étendue abyssale, laissant les zéphyrs le conduire dans sa dérive. Les nuits et les jours passent jusqu’à ce que l’embarcation s’écrase sur la terre ferme.
Son regard embrasse le littoral, ses pieds foulent la terre qui a la couleur du miel. A cette vue, sa gorge se resserre, lorsqu’il pense à la soif qui lui brûle de l’intérieur. C’est un paysage sans relief ostentatoire qui s’offre à lui. Des heures durant, il marcha, observant les plaines qui avaient la même couleur que l’océan, surplombant un cours d’eau où il ne serait dire s’il s’agissait du ciel ou de la terre, tant la vision était trompeuse. Il s’y attarda longuement, hypnotiser, il en arrivait à oublier la douleur qui le transperçait.
Mais son périple ne s’arrêtait pas ici, plus au sud se trouvait une montagne, dont il gravit la longue montée non escarpée. De son perchoir il observait le monde qui s’étendait à perte de vue, offrant des paysages sublimes où il ferait bon vivre. Le marin esseulé descendit la montagne et il s’agenouilla dans la vallée. Il baisa le sol à multiples reprises remerciant les dieux pour cette source d’eau intarissable. Il s’abreuva jusqu’à plus soif et s’endormi toute la journée dans les herbes douces.
Au crépuscule, un vent chaud le réveilla, l’obligea à reprendre son chemin. Il gravit une première colline, puis au bout de cette colline se trouvait une cascade tarît qui menait en contrebas à trois lacs tout aussi asséchés. La terre était devenue une steppe, où s’élever deux monts jumeaux où des coquelicots fleurissaient lorsque la lune était au plus haut dans le ciel.
Le marin s’allongea dans les coquelicots rouges et observa les étoiles. Se demandant par où il allait continuer sa route, vers l’est, l’ouest ou bien continuer vers le sud. Lorsque ses jambes endolories furent capables de le porter à nouveau, le marin décida de marcher vers le sud, traversant la steppe durant le reste de la nuit et le jour suivant.
Sa route le mena à une forêt vierge à la végétation abondante où l’on pourrait s’y perdre. L’homme de mer, se traça un chemin dans cette terre humide, jusqu’à trouver une oasis où il y résida plusieurs jours. Mais son envie de découverte était si forte qu’il quitta la forêt pour s’engouffrer dans un col sombre.
La pierre qui entourait ce chemin tortueux avait été polie par le temps, jusqu’à devenir aussi douce que la soie. C’était le plus long chemin qu’il avait effectué depuis qu’il avait découvert ce paradis, il n'était pas le plus magnifique, mais la lumière provenant du soleil laissait des ombres se peindre sur la pierre sombre, offrant des histoires sans pareilles.
Il avait la tête dans les nuages observant la forme des crêtes, jusqu’à arriver à un cul-de-sac. Il lui restait deux choix, grimper pour voir ce qui se cacher derrière cette crête, ou bien rebrousser chemin. Mais il n’avait pas fait tout ce chemin pour s’arrêter ici. Lorsque l’aube se leva, il avait atteint de sommet de la crête et il se rendit compte que c’était le bout du monde. Le paradis se terminait ici. Un sourire se dessina sur ses lèvres, il venait de traverser une merveille.

Une histoire murmurée, lors de moments intimes, par une prostituée que côtoie Aishwarya.
adjectifs ; Humaniste – Intellectuelle – Indépendante – Ingénieuse – Religieuse – Amoureuse des arts – Intransigeante – Familial – Novatrice – Tacticienne – Manipulatrice – Dure – Aimante – Consciencieuse – Rusée – Paraître – Artiste – Cultivée – Tendre – Bâtisseuse – Ambitieuse – Respectueuse – Calculatrice – Amie du peuple – Convaincante – Unie – Perspicace – Visionnaire – Mécène.

La femme est un sceau cylindrique, une carapace qui recèle des secrets qui ne se dévoilent que sous certaines facettes. Des mystères qui enveloppent cet être charnière, qui plaisent ou déplaisent. Un oui qui se transforme en non, une parole bienfaisante pour l’un qui est une remontrance pour un autre.
Ses actes n’ont pas de but malfaisant, faire souffrir pour faire mal n’est pas dans sa nature et n’est pas son idéal. Aishwarya est capable de mener une révolution, de mettre un monde à feu et à sang, de changer la face de la lune pour des convictions bien précise. Le nom des siens, sa personne n’est rien, mais son clan est tout.
Elle a pour but d’inscrire les siens dans l’histoire, montrer les siens comme des membres du pouvoir, non point tyrannique, mais à l’écoute du peuple. Car la femme sait que le peuple est la clef du pouvoir, non les puissants. Avoir l’approbation d’un peuple tout en agrandissant l’influence de sa famille voilà l’objectif que c’est donné Aishwarya.
Car Aishwarya n’est rien, mais les Maharashtra sont tout et Eḍāri est son eldorado.
Celle qui se considère comme la cheffe de la famille fourmille de milliers d’idées pour améliorer la condition du peuple de sa ville et de sa famille. Améliorer et changer le monde, capable de mettre en place des nouveautés et de créer le futur.
La petite fille a grandi et muri, les idéaux fantasques ont laissé place à des idéaux dits improbables, mais réalistes, à la porter des grands Hommes. L’enfant s’est assagit et à prit conscience de la réalité, même si l’espoir perce encore parfois quand le sceau cylindrique dévoile ses messages secrets.
Car la vraie Aishwarya ne s’ouvre pas totalement à quiconque.
i ; Avant Maharashtra il y avait un autre nom, Vishwanath, Aishwarya Vishwanath. Fille de Dhananjay et de sa seconde épouse Lakshmi. Elle était le deuxième enfant de Lakshmi et le quatrième enfant de Dhananjay, Aishwarya était la première fille de la famille. Il y a plusieurs générations, la vieille famille était issue de la ville de Gurun, des mineurs qui à force de travail acharné étaient devenus des orfèvres et des joailliers installés à Eḍāri.

ii ; La fille était l’une des premières Vishwanath à recevoir une éducation digne de se nom. Aishwarya en profita chaque instant, apprenant tout ce qui était à sa disposition, l’art, l’histoire la philosophie, les mathématiques. Mais ce n’était pas assez pour travailler et la jeune enfant ne désirait pas se plier aux convictions de sa famille. Un esprit de liberté et de défiance l’animé cherchant à dépasser l’autoritée patriarcale. Aishwarya devient l’apprenti d’un concurrent, amenant la fureur chez les siens.

iii ; Sous l’autorité de son maître, Aishwarya parfait son métier. Durant cette période où l’enfant commence à se transforme en femme, elle rencontre Nergal Maharashtra un chasseur de dragon encore en formation. Il s’occupait des transactions du groupe de chasse, échangeant les écailles dorées contre de l’or. Nergal était plus âgée qu’elle, mais qu’est-ce qu’elle le trouvait séduisant avec sa moustache et sa barbe courte. Elle le laissait la courtiser et elle y répondait avec plaisir.

iv ; Son sang avait coulé et selon la loi des siens elle pouvait prendre époux, quand Nergal le lui proposa elle accepta. Ce n’est que plus tard qu’elle en avertit ses parents qui pensaient la marier avec un homme pour améliorer la condition de sa famille. Il était parti le lendemain du mariage pour une chasse avec son groupe. La dot ne fut que traitée et les bénédictions amères données.

v ; Aishwarya fonda sa maison et l’administra, en prenant exemple sur ses mères. L’époque de la révolte lui était passée quand elle comprit qu’elle se battait contre des choses qui n’en valaient pas la peine. Elle prit conscience qu’il avait fait tout cela pour son bien. Alors elle se ravisa, rompit son apprentissage avec son maître et travailla avec son père.

vi ; Les années passent et la maison des Maharashtra commence à avoir des fondations bien solides. L’amour passionnel devient plus terre à terre, tendre et respectueux. La maison s’agrandit de plusieurs enfants, certains vivront d’autres non. Elle vécue l’apanage des épouses avec tristesse, mais la vie continuait. Lorsque son premier né était dans ses bras, son père lui offrit la possibilité de créer son commerce et de rejoindre la caste dorée.

vii ; Elle distribua d’abord ses créations, son commerce était florissant, mais encore trop petit pour ses ambitions. Ses nuits sont pleines mais ses journées vident. L’absence de son époux se fait sentir sur son moral et alourdisse son chagrin. La marchande a mis au monde quatre enfants et en a perdu deux. Elle ajoute le nom de son fils, Yashodhan et de son père aux prières annuelles pour les morts. Son époux ramène une nouvelle femme, Shankri'la, une chasseuse de dragon, tout comme lui. Aishwarya éprouve une certaine tristesse, c’est la fin d’une période, dix ans d’union où elle entretient des relations entichées avec des hommes et des femmes.

viii ; Mais ce n’est pas pour autant qu’elle se laisse aller. Aishwarya prend les devants de sa vie, elle laisse le passé au passé et se tourne vers l’avenir. Elle laisse le commerce artisanal, pour créer un commerce générique, elle achète des produits et les revend plus cher, elle arrive à amasser plus d’argent que son mari. Elle prend son indépendance financière et l’inculque à ses enfants. Elle fait attention à leur éducation et à l’image que crée sa famille. Sa fortune sert à construire dans la ville, et à l’art sous toutes ses formes. Elle tombe pour la seconde fois éperdument amoureuse d’un philosophe avec qui elle passe beaucoup de temps, plus qu’avec son époux, quoique son époux ait arrêté la chasse.

ix ; Aishwarya mit au monde encore quatre enfants et s’occupa de la fille de la seconde épouse, Tiamat. Elle ajouta le nom d’Hemakshi et celui de sa mère, à la liste des prières mortuaires annuelles, sa première fille était morte d’un accouchement difficile. Puis elle ajouta le nom d’Omprakash qui n’a vécu que quelques jours. Elle avait créé une routine qui maintenant mise à mal par un changement inopiné, la blessure de Shankri’la. Il était temps qu’elle remette la famille sur les railles, avant qu'elle agrandisse à nouveau sa patrie.
; Son prénom, Aishwarya, signifie prospérité - richesse.

; Aishwarya est la quatrième sur les dix enfants de Dhananjay. Sa mère Lakshmi, la deuxième épouse, a mit au monde six enfants, elle était la deuxième. Elle est la première fille qu'à eu Dhananjay.

; Elle a étudiée pour travailler de l'artisanat, mais n'a que très peu pratiquer, se développant dans le commerce à grande échelle à la place. Pourtant, elle pratique encore la joaillerie comme un passe-temps onéreux.

; Lors de sa cérémonie de mariage, elle a échanger une ceinture qu'elle avait fait composé de soie à la couleur lapis-lazuli avec des broderies de fils d'or et des écailles de dragon qu'avait ramené Nergal de ses chasses. Elle eut en échange un poignard d'argent et d'os de dragon.

; Le paon est le symbole de son amour envers son époux. Lorsqu'il venait lui faire la cours dans sa chambre, et que l'on la questionnait pour savoir avec qui elle parlait, elle répondait qu'un paon c'était introduit dans sa chambre.

; Elle c'est mariée en secret, l'une de ses dernières révoltes envers sa famille.

; La marchande n'a que peu voyagé, elle connaît Eḍāri comme sa poche et même bien mieux que cela. Elle a été quelques fois dans les contrées de Væli, mais elle n'a jamais mit les pieds dans les autres pays.

; Les huit enfants d'Aishwarya se prénomme respectivement : Lakshman (m ; signe de chance) - Hemakshi (f ; aux yeux d'or) - Deepika (f ; petite lumière) - Yashodhan (m ; riche de sa renommé) - Chandraraj (m ; roi de la lune) - Shashirekha (f ; rayon de lune) - Jyotsana (f ; clair de lune) - Omprakash (m ; lumière divine).

; Deepika est née durant la journée, ce fut l'accouchement le plus difficile qu'elle a eu.

; Suite à la mort de son père, elle c'est occupée de sa mere qui a vécue avec elle jusqu'à la fin de sa vie.

; Shashirekha et Jyotsana sont de vrais jumelles. La marchande ne sait pas si son époux ou son amant de l'époque, un philosophe, en est le pere. Alors pour éviter toute confusion, elle se dit qu'elles sont les filles de son époux.

; Aishwarya est déjà grand-mère à plusieurs reprises.

; Le vermillon qui recouvre ses mains et ses pieds est composés d'épices pour prévenir les infections en cas de petites blessures.

; Aishwarya est actuellement enceinte de trois mois. Il s'agit du neuvième enfants qu'elle met au monde.

; Elle travail pour créer le système de banque.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Lun 26 Déc - 20:38
Invité
Bienvenue !
Sympa comme codage et tout joli ! =^-^=
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aishwarya Maharashtra
Pater familias
Messages : 19
Date d'inscription : 19/12/2016
Localisation : Eḍāri ; Væli
Profession : Marchande assermentée de la Caste Dorée
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Déc - 2:59
Merci beaucoup ! ♥
C'est pas grand chose, mais c'est plus fort que moi d'aimer le simple pour le codage de mes postes. #out

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 29 Déc - 13:56
Invité
Bonjour, bonsoir.
Et.



J'ai un petit faible pour le genre de l'oc. Pour le codage simple également. Et pour la plume poétique qui habille le personnage, et sans doute le joueur.

Bienvenue. ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aishwarya Maharashtra
Pater familias
Messages : 19
Date d'inscription : 19/12/2016
Localisation : Eḍāri ; Væli
Profession : Marchande assermentée de la Caste Dorée
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Déc - 14:39
Hawn merci ! ♥
(Et dire que j'estime avoir fait du caca pour mon caractère. xD)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 30 Déc - 22:32
Invité
Validation !

Hop, je t'habille toi aussi d'orange. ♥ Je suis vraiment contente de t'avoir avec Shan et merci d'avoir utiliser le contexte du désert à si bon escient!

Tu peux désormais aller recenser ton avatar, faire ta fiche de liens si tu le désires, ouvrir un journal pour tenir tes rps à jour et aller demander un rp.

En te souhaitant une belle aventure dans le monde d'Osa'alia !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» CORALEEN AMYSHA JHOOTHI ►Aishwarya Rai
» (F) Aishwarya Rai - Rosaliya ϟ Au service du dragon
» (f) aishwarya rai-bachchan - soeur ainée - LIBRE
» Ran-Mao. Le jouet dangereux~ [. Hot? x3 ]
» Jamais deux sans trois... Choose your colors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Osa'alia :: Les petits papiers :: Fiches validées-
Sauter vers: