Saison actuelle
La saison des neiges, ou saison de la nuit dans le nord du monde. La neige recouvre la terre et la nuit quasi-perpetuelle couvre le septentrion.
foutreciel ✦ rani x séraphin

 :: Fugaces risettes :: Vestiges d'une vie passée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

foutreciel ✦ rani x séraphin

Invité
Invité
Sam 31 Déc - 2:24
Invité








L
es yeux ronds, je considère l'imposant homme à l'allure pour le moins négligée face à moi. C'est presque admirative que j'observe gigantesques postillons qui s'échappe de sa bouche où se cachent des dents jaunies, pour peu qu'elles y soient encore. Foutreciel, pour qui est-ce que tu t'prends, gamine!? il s'égosille, comme si hurler allait donner de l'aplomb à son agression ridicule. Son poing s'écrase violemment contre son étale branlante et désorganise sa marchandise jusqu'à l'or soigneusement disposée. Tu crois qu'tu peux m'voler comme ça, sous mes propres yeux?! l'homme renchérit, le visage gonflé et empourpré par la colère. Je jette un regard à la pomme dans ma main droite puis hausse mollement des épaules. Que le monde en dehors de la forêt pouvait être d'un compliqué... Pour me nourrir, je n'avais jusqu'à présent eu qu'à me baisser pour cueillir mon repas ou bien encore chasser aux côtés de Fem. Ah, heureusement que ce dernier ne se trouve pas sur mon flanc comme à l'accoutumé. Le langage outrancier de cet homme l'aurait poussé à lui sauter le plus simplement du monde à la gorge.

Tandis que l'homme continue d'arroser ses fruits et légumes d'une pluie de salive des plus ragoutante, j'enfouis ma main dans ma besace et attrape une pièce que Rani m'avait confié plus tôt. Je me souviens brièvement l'entendre dire qu'il est d'usage de les échanger contre ce que l'on veut, mais à vrai dire, tout cela me semble bien abstrait et inutile. Incapable de savoir si cela va apaiser l'homme, je lui jette une pièce qui atterrit en plein milieu de son front. Je pouffe de rire. Je n'aurais pas dû.




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rani Thistleheart
La chanson de l'année
Messages : 94
Date d'inscription : 20/11/2016
Race : Homme-bête (loup)
Localisation : Actuellement à Nui
Profession : Barde itinérant
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 31 Déc - 17:53
C'est l'histoire de la vie

Fyra & Séraphin & Rani

La troupe avait besoin de nouvelles provisions afin de tenir jusqu'à Jazïra et après avoir tiré à la courte paille, Ni Ife avait désigné Rani pour les acheter. Le sort s'acharnait sur lui récemment, pour la préparation de leur voyage vers Væli : il était chargé de courir çà et là pour acheter ceci, faire réparer cela et autres joyeusetés. C'est donc en traînant les pieds qu'il se rendit au marché le plus proche, soupirant à chaque mètre avalé.

Là, Rani y vit une scène des plus amusantes, pour lui en tout cas : Fyra qui mettait en pratique les leçons de vie qu'il lui avait donné auparavant. Il décida dans un premier temps de ne pas s'approcher et d'écouter grâce à ses sens animaux l'échange qui se tenait devant lui. Semblait-il que la jeune demoiselle n'avait pas bien compris comment payer car le vieux marchand l'arrosait de toute sa hargne, littéralement. Fyra lui jeta alors une pièce au visage, arrachant un rire étouffé à Rani et une expression totalement déconfite à l'autre homme.

「 Non seulement t'essayes d'me voler, gamine, mais en plus tu m'attaques sans aucune politesse ! J'vais appeler les gardes tout d'suite moi, tu vas voir ! 」

Jugeant qu'il était temps d'entrer en scène, Rani se précipita au côté de la "gamine" en l'attrapant gentiment par les épaules et s'adressa au bonhomme mal nippé, une expression neutre peinte sur le visage.

Excusez mon amie monsieur, mais elle n'a pas vraiment toute sa tête. 」 Le garçon fouilla dans sa propre poche et tendit la somme indiquée sur un petit panneau de bois. 「 Voilà pour vous.

Rani espérait qu'ils pourraient s'en sortir si simplement mais quelque chose lui disait que ce ne serait pas le cas...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aïva
Elle taille les oreilles en pointes
Messages : 151
Date d'inscription : 20/11/2016
Race : altara
Localisation : ke'elawyr
Profession : institutrice volontaire
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Jan - 18:42


foutreciel

Un visage, des cheveux longs.
Hirsutes, mal domestiqués, ils tombent en vagues gelées sur des épaules fragiles. Puis tout change. La joliesse se mue peu à peu en quelque chose de plus bestial -un loup, une bête toute vêtue de ses instincts sauvages. La vulnérabilité s’échappe. La douceur s’enfuit. De sa beauté féline ne demeure que la gueule béante d’un animal animé par des inquiétudes qui te sont étrangères.
Tu es un étranger.
Tu émets un soupir fébrile et remues dans ce qui semble être un sommeil agité. Il est hanté par des souvenirs que tu chéries indéniablement. Tantôt ceux de la femme-loup aux prunelles couleur de perle, tantôt ceux d’un congénère qui peut s'enorgueillir de faire corps avec la forêt où tu l’as croisé. Bientôt, tes lèvres crachent le gémissement du condamné à mort. Celui, mince et pénible, qu’elles ont dessiné lorsque la lame a rencontré ta main. La chair y est encore d’un rouge vif. « Foutreciel, pour qui est-ce que tu t’prends, gamine? » Tu râles et tu t’étires. Tu grognes. Tu roules nonchalamment sur ton tapis rèche. Tu y fais la sieste, souvent. Tu y as fait la sieste, aujourd’hui. Tu bâilles à t’en décrocher la mâchoire, allongé comme seul le bienheureux le peut. « T’entends, Andrea? Papa fait un de ces cirques! » Tu hausses les épaules. Tu le connais, l’vieux. C’est son truc les problèmes. Si ceux qui chient sur la tête des gens vivent plus longtemps, nul doute que le père Lachaise -propriétaire de champs d’arbres fruitiers- frôlera le siècle du bout des doigts. L’idée t’arrache un sourire, surtout lorsque tu l’imagines avec ses rides sombres et ses dents aux abonnés absents.
Une magnifique gravure. « Tu crois qu’tu peux m’voler comme ça, sous mes propres yeux? » Le môme à tes côtés se fend d’un rire âcre. « Il a rien de propre le vieux, surtout pas ses yeux! » Tu tapotes le crâne du petit, à peine âgé de neuf ans et déjà aussi rustre que son paternel. Tu t’apprêtes à te lever lorsqu’une nouvelle voix émerge du silence. Celle d’un homme, à n’en pas douter. Alors tu écoutes, muet, toujours dissimulé dans la lourde chariote où tu passes tes rares pauses à pieuter. « Excusez mon amie monsieur, mais elle n’a pas vraiment toute sa tête. Voilà pour vous. » Mais le vieux n’en démord pas. Il ne s’arrête jamais, une fois lancé. « Je m’en fous d’tes pièces, morveux! Ta copine me balance des trucs à la gueule, c’est quoi ces manières? On est pas chez les sauvages ici! » Ta bouille se déforme de l’ennui, le vrai. Tu n’aimes pas ces sous-entendus. Les sauvages? Doucement, tu te coules hors de la charrette et te glisses derrière le vieillard voûté et mécontent. Ta main enserre son épaule et tapote gentiment. « Tu fais peur aux clients, le vieux. » Il t’offre un regard où la lumière de colère diminue progressivement. « Arrête un peu de brailler, r’garde! Même les poules fuient tes cris. » Je désigne les quelques cocottes qui trottent autour des échoppes branlantes. Tu te passes ensuite les phalanges dans la tignasse et pose des prunelles guillerettes sur le couple atypique. L’attirail de la jeune fille me laisse perplexe. D’où vient-elle? Les bois? C’est ce que paraît indiquer la fourrure qui réchauffe son dos. « Pardonnez-le, le petit dernier de la famille a pris la poudre d’escampette avec le déjeuner. Cet homme est imbuvable s’il ne mange pas! » D’un coup de hanches, tu invites le maraîcher à tirer révérence, ce qu’il fait en maugréant. « Cadeau de la maison. » Que tu ajoutes finalement en récupérant l’un des beaux fruits du tas pour le tendre au garçon.


BY MITZI


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Merric Claster, Séraphin déchu
» Baalzébuth, Ange Déchu du Séraphin
» [Fontaine du Séraphin, la nuit] Excursion nocturne [TERMINE]
» Le Séraphin et l'Empereur de Lumière en vadrouille
» Je ne pourrais te le cacher indéfiniment. || PV Sunny {Nuage de Séraphin x Nuage de Vanille] ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Osa'alia :: Fugaces risettes :: Vestiges d'une vie passée-
Sauter vers: