Saison actuelle
La saison des neiges, ou saison de la nuit dans le nord du monde. La neige recouvre la terre et la nuit quasi-perpetuelle couvre le septentrion.
religion, tout ça tout ça
anipassion.com
 :: Fugaces risettes :: Vestiges d'une vie passée Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

religion, tout ça tout ça

B.
Invité
Mer 30 Nov - 18:59
B.
Bonsoir!

Joli forum que vous avez là, tout clean et pas prise de tête, j'approuve ♥

Et vu que je cherche un endroit où rp (suite à des recherches pas exactement concluantes jusque-là, donc joie), je m'en viens avant tout vous poser quelques petites questions pendant que je réfléchis encore à un personnage (et désolée si j'ai raté quelque chose à ce sujet, d'ailleurs)

+ A quoi ressemble le culte envers les dieux, plus précisément concernant les Mahāsāgaran & Ma'an. Est-ce qu'il y a des lieux de culte dédiés, des endroits sacrés? Mais aussi un corps de prêtre/prêtresses/etc, ou en tout cas quelque chose chargé de tout ça?

+ Est-ce que c'est un dieu à qui on offre des sacrifices vivants? Ou plutôt des offrandes matérielles, idk? C'est surtout par curiosité (& parce que j'aime les détails, puis ça peut être utile.)

+ L'idée de personnage en question : une potentielle prêtresse de Ma'an (ou idk comment vous souhaitez les nommer si ça existe) qui pour une raison X serait partie/aurait été bannie (je cherche encore ; trahison, remise en question de leur religion, s'ils sont forcés de rester reclus elle aurait pu se rebeller, idk) et ainsi se retrouverait exilée et forcée à voyager. OU au contraire, quelque chose dans son initiation/ses obligations la ferait voyager, ou en tout cas là garderait pas forcément recluse sous la flotte, selon ce que vous me dites.

Merci d'avance ♥
(et j'espère pas trop vous causer de souci avec mes questions ha ha)(et vous en faites pas, j'ai des idées de secours si ça marche pas)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aïva
Elle taille les oreilles en pointes
Messages : 151
Date d'inscription : 20/11/2016
Race : altara
Localisation : ke'elawyr
Profession : institutrice volontaire
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Nov - 19:40
Hello cutie
Merci beaucoup de ton intérêt pour Osa'alia, ça nous fait plaisir beaucoup plein ! Je vais tâcher de répondre au mieux à tes questions.

- Ma'an est considéré comme une entité plus que comme un dieu à proprement parlé ; un peu comme le temps. On le sait inpossible à corrompre et complètement désintéressé. Du coup, il n'y a pour lui que des prières qui ne s'organisent pas et ont lieu partout. C'est-à-dire qu'il ne possède aucun temple - ceux-là ayant pour fonction première d'être la demeure d'une déité, celui de Ma'an devrait être gigantesque - ni prêtres.

- Le seul "sacrifice" auquel s'adonnent les Mahāsăgarans et Ovkians est la préservation de la demeure d'hiver de Ma'an qui n'est autre que l'océan. Ils punissent également la pêche et le braconnage de mammifères marins comme la baleine ou l'orc qui ressemblent beaucoup à la divinité. Sinon, nul sacrifice humain.
Il est néanmoins devenu coutume pour les jeunes couples de relâcher une ayineti (méduse lumineuse de poche) à l'occasion du bal de Ma'an pour que ce dernier bénisse la passion naissante.

- Du coup, ton idée de prêtresse ne fonctionne pas. ;w; En revanche, "le bannissement" auquel tu fais allusion peut-être expliqué par d'autres raisons. En effet, tout geste criminel est jugé trahison envers la cité. Du coup, imaginons que - je ne sais pas quel âge tu souhaites donner à ton personnage - la demoiselle se risque à la luxure avec un autre homme que son fiancé/époux, elle est tout à fait susceptible d'être considérée telle une infâme pécheresse et envoyée expier ses fautes.
Sinon, il y a toujours la possibilité de faire pire. Les cités sous-marines, surtout Ma'an, protègent un secret particulièrement sale ; celui des conditions de vie déplorées par le peuple pauvre. Il vit targué dans des bâtiments magnifiques mais aux intérieurs insalubres, dans le manque et la souffrance tandis que les nobles ripaillent et s'amusent.
Il est absolument prohibé de divulguer ce secret à quiconque est extérieur à Mahāsāgara puisque les princes souhaitent préserver la vision idéalisée que les gens "du-dehors" se font de l'océan. Ton personnage a pu dévoiler par mégarde - pourquoi pas en ayant voulu faire visiter la ville à un nouvel ami rencontré lors de son séjour à Ma'an - et aurait été banni pour sa trahison ?

J'espère t'avoir éclairé et donné quelques pistes ! ♡ N'hésite pas à revenir vers nous s'il te reste des questions ~
Revenir en haut Aller en bas
B.
Invité
Mer 30 Nov - 20:37
B.
Bon même si du coup ça m'arrange pas, ça répond quand même à des questions que je me posais, donc c'est pas plus mal ha ha.

Du coup explorer le côté "trahison" me semble pas mal – surtout concernant la qualité de vie du peuple. Faudrait que je réfléchisse encore au pourquoi du comment (parce que j'avais pas en tête un perso vraiment altruiste du coup, ça serait pas une question de s'en faire pour la vie des autres lel).

Par contre du coup, autre question : est-ce que c'est mal vu de quitter l'océan & all, pour vivre ailleurs, etc? Vu que c'est interdit de parler des conditions de vies, que des gens sortent trop de leur territoire ça peut inciter la peur que le secret soit divulgué, i guess? (Je repense encore à une raison qui de base l'aurait obligée à rester confinée genre à la capitale sans pouvoir s'en aller – même si c'est pas obligatoire)

Et merci beaucoup pour les réponses ♥
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aïva
Elle taille les oreilles en pointes
Messages : 151
Date d'inscription : 20/11/2016
Race : altara
Localisation : ke'elawyr
Profession : institutrice volontaire
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Nov - 20:53
Mh... La principauté est assez regardante sur les allées et venues mais pas fermées non plus. S'il y a une raison valable pour le départ de ton gugus, il est probable qu'ils ne mouftent pas. Sauf si ton personnage a déjà été responsable d'un incident par le passé - type vol, des trucs comme ça. Dans ce cas, il sera plus étroitement surveillé, voire forcé à rester à domicile.
Même sans être altruiste, s'il tient rancune aux nobles il peut nourrir le dessein de leur causer du tort en révélant des infos considérées comme sensibles. À toi de voir tout ça ~
Un mahāsāgaran peut donc partir mais il n'est pas lâché dans la nature, disons ! :'3 Ils sélectionnent et trient ceux qui sont fidèles - surtout que le passage pour remonter a un coût suffisamment élevé pour en dissuader quelques uns.

Voilà, voilà !
Revenir en haut Aller en bas
B.
Invité
Mer 30 Nov - 21:22
B.
Ok good ça peut faire quelque chose d'intéressant en effet.

Et ça devrait être le dernier truc que je demande (j'ai fini par avoir une idée)(alors que je devrais me doucher). Je me suis dit, une fille d'une famille de sans-purs nobles, qui aurait été élevée très strictement dans l'idée d'épouser un potentiel prince/gens très haut-placé socialement parlant, et qui a fini par se rebeller contre l'idée, faire quelque chose la faisant devenir une traîtresse (drama) et du coup kick out du fond de l'océan, tout ça tout ça. Est-ce que ça vous semble plausible?

(je vais passer pour la chiante à force de questions je m'excuse d'avance)(vous êtes gentils)(♥♥)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aïva
Elle taille les oreilles en pointes
Messages : 151
Date d'inscription : 20/11/2016
Race : altara
Localisation : ke'elawyr
Profession : institutrice volontaire
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Déc - 18:43
Pour le coup, je ne saurai trop te dire. C'est très excessif. xD
Sauf si elle tue le prince, why not. Je veux dire par là qu'ils sont relativement compréhensifs sur l'amour, même chez les nobles. En guise d'exemple, Gerel Säteilevä (prédéfini) est le prince de Ma'an ; il a refusé toutes les demandes en mariage destinées à sa sœur cadette parce que celle-ci ne souhaitait pas se marier.
Le but est de conserver les gènes, certes, mais pas de créer des situations pouvant mener à l'adultère qui est une transgresser considérée comme infâme et est punie d'une amende à verser à sa moitié et d'un divorce immédiat.
Voilà voilà.
Pas de soucis pour les questions !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 1 Déc - 19:24
Invité
Ah non non pour le coup on s'est mal comprises je crois (puis les histoires d'adultère c'est pas mon truc)(yikes). C'était plutôt une histoire de s'échapper d'un mariage arrangé en divulgant à des gens les conditions de vies déplorables du peuple hors noblesse, et du coup devenir une indésirable et avoir une porte de sortie (certes radicale) mais vraiment pas de drama exagéré comme un adultère ou tuer quelqu'un (ça serait hardcore un peu)

Non mais du coup, comme de base je voulais pas trop me compliquer la vie, je vais voir pour trouver autre chose, histoire que ce soit plus simple pour tout le monde. Mais disons qu'exploiter le principe de quelqu'un ne pouvant plus retourner chez soi pour x raisons m'intéresse pas mal. Quoi que l'exil volontaire pourrait potentiellement marcher aussi.
(du coup le principe de mariage arrangé existe ou pas? et je parle pas d'un truc cruel qui fini en larmes et en drama hein, juste genre, un deal qui arrange bien les deux partis, etc.)

(et merci pour votre patience )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aïva
Elle taille les oreilles en pointes
Messages : 151
Date d'inscription : 20/11/2016
Race : altara
Localisation : ke'elawyr
Profession : institutrice volontaire
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Déc - 19:42

Ce que je voulais dire, c'est qu'à Mahāsāgara, le mariage arrangé est évité justement pour que des situations comme celles-là n'arrivent pas. La proposition du meurtre était évidemment une plaisanterie. J'imagine assez mal C.C avec une lame à la main pour s'enfuir d'un couple décidé par ses parents.
Le mariage peut être pensé à l'avance par les géniteurs et les enfants élevés ensemble pour qu'ils développent des sentiments mutuels lorsque plus âgés mais ils ne seront jamais forcés à sceller l'union. Si l'un des deux est réticent, les fiançailles sont rompues. Les Mahāsāgarans ne plaisantent pas avec ces choses-là.

J'ai du mal à imaginer que quelqu'un puisse balancer tous les secrets de sa ville de naissance uniquement pour fuir des épousailles... Il y a quand même des moyens moins radicaux - comme trouver des choses assez sales sur l'époux lui-même pour expliquer une rupture des engagements - pour s'en extirper sans devenir l'ennemi public numéro un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Jeu 1 Déc - 19:57
Invité
Justement je voulais être certaine à 100%, c'était pas vraiment clair pour moi jusque là. Mais du coup merci, au moins ça répond à ça ha ha.

Ouais non, c'est pour ça que je préfère laisser tomber, ça complique plus les choses que ça en règle ha ha. Je vais juste partir sur une fille de noble qui a décidé de s'en aller (probablement sous un faux prétexte) et ne pas revenir. Et avoir ses parents voulant la ramener par les écailles des fesses ; )

Et désolée pour le temps perdu pour rien (enfin, certaines réponses sont intéressantes à avoir même si elles me servent pas pour mon perso). Merci encore pour votre patience
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Aïva
Elle taille les oreilles en pointes
Messages : 151
Date d'inscription : 20/11/2016
Race : altara
Localisation : ke'elawyr
Profession : institutrice volontaire
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Déc - 20:05
Ce n'est jamais une perte de temps !
Si tu as d'autres questions, n'hésite pas ~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tout est possible, tout est réalisable.. Haha
» Tout est beau, tout est rose. Tant que je l'impose.
» Tenter le tout pour le tout.
» En tout bien tout honneur [ Pv Guillaume]
» Avec l’insomnie, plus rien n’est réel ! Tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Osa'alia :: Fugaces risettes :: Vestiges d'une vie passée-
Sauter vers: